André Laurent – Vimy

Terril ardent

« Quand on reçoit des amis, on va faire un tour pour visiter le coin. » André Laurent conçoit son rôle de Greeter de la même façon. Chaleureux et cultivé, il habite une célèbre petite ville : Vimy. Qui n’a pas entendu parler de l’évacuation en 2001 ? L’histoire vaut le coup d’être rappelée : « Il a fallu évacuer le stock d’obus et de bombes qui était à l’extérieur du village car des gaz commençaient à s’échapper. Nous avons été prévenus le matin même par les pompiers qui allaient de maison en maison. On devait quitter nos logements avant 19 h, sans savoir quand nous allions revenir. »

Moment surréaliste. « Les rues étaient désertes et une file de voitures quittait la ville. L’armée est venue bloquer l’entrée pour éviter les pillages. Les personnes âgées refusaient de partir, il fallait évacuer les vaches… » André Laurent n’a retrouvé son foyer qu’une semaine plus tard !

Cette scène a sans doute rappelé la guerre à certains. Vimy est célèbre pour son monument canadien. Lors de la Première Guerre mondiale, les armées françaises et canadiennes se sont rassemblées pour déloger les Allemands. « Il y a d’autres choses à voir. Bien-sûr, le monument est incontournable mais on peut aussi se promener sur le terril de Pinchonvalles. »

Tout en longueur, il culmine à 110 m et s’étend sur 75 hectares. La vie a repris le dessus de façon étonnante. Le schiste noir qui conserve la chaleur et les restes de charbon qui se consument encore lentement ont attiré une flore et une faune plus connues dans le sud que dans le nord : orchidées, lézards… « Je suis originaire d’Avion, j’ai vu ce terril exploité. » Ce mont artificiel, à cheval entre Avion et Liévin, se traverse en une heure et demie. Laissez-vous tenter par la conquête de cet étrange sommet !

Secteur Artois
Rencontrez-le !

Je souhaite contacter : André Laurent

Pour contacter un Greeter du Pas-de-Calais, remplissez ce formulaire :