Emile Hoden – Wimereux

Et si on se faisait une digue ?

En vacances, Emile Hoden ne se balade jamais sans son classeur rempli de photos et de documents sur la région pour présenter la Côte d’Opale à ses voisins de camping. Il est fier de son département et le crie haut et fort. « On vient ici pour le bon air, pour se promener, apprécier les couleurs du ciel qui changent tout le temps et, avec un peu de chance, profiter des belles journées. » Si vous rencontrez Emile, il sera accompagné d’une paire de jumelles et de ce classeur qui vous donnera un bon aperçu de ce que l’on peut trouver à Wimereux et aux alentours.

Son truc, c’est la balade. La pointe aux Oies, la Slack, la vallée du Denacre… Il parle avec engouement de la multitude des petits paysages, des falaises grises ou jaunes, des dunes, des bois et des vallées qui entourent Wimille et Wimereux. « Mes parents étaient des enfants lors de la Première Guerre mondiale. Ils ont donc pu me raconter beaucoup de choses sur Wimereux.»

Le sport local est de « faire une digue ». Et même plusieurs. La station balnéaire est dotée d’une riche histoire. « Je ne suis pas historien… En tant que Greeter, je me vois surtout comme facilitateur : en fonction de l’âge des visiteurs, je leur donne des bonnes adresses, des pistes, des idées de balades. J’évoque des souvenirs et des commentaires au fil de la promenade. »

On apprend que Wimereux signifie « rivière des ajoncs » ; que le welsh que l’on trouve dans trouve dans toutes les brasseries a été introduit par des Gallois qui sont venus à Boulogne pour travailler dans des usines de plumes pour l’écriture ; que le Fort de Croy a disparu d’un seul coup dans les années 50 ; qu’après la guerre, la plage Wimereux était jonchée de bouts de ferraille et qu’un mur était bâti sur la digue… Difficile d’imaginer quand on rencontre les belles villas qui décorent la station balnéaire !

Secteur Boulonnais
Rencontrez-le !

Je souhaite contacter : Emile Hoden

Pour contacter un Greeter du Pas-de-Calais, remplissez ce formulaire :