José Capez

À l’assaut du fort

José Capez, assis sur le parapet surplombant la plage de Le Portel, ouvre son porte-documents rempli de photos du Fort de l’Heurt dont on aperçoit encore au loin quelques ruines fouettées par la mer. Ce cadre technique qui travaille pour Eurotunnel connaît l’histoire de ce bâtiment et de la ville de Le Portel sur le bout des doigts. Ce n’est pas pour rien que les passants s’arrêtent spontanément pour le saluer ou l’écouter attentivement.

Engagé depuis dix ans au sein de l’association de Sauvegarde du Fort de l’Heurt et du patrimoine portelois, José Capez passe une partie de son temps libre à fouiller le passé. « J’aime raconter des anecdotes. Un jour, Napoléon a voulu rencontrer les troupes basées au Fort de l’Heurt pour les féliciter d’avoir coulé une embarcation remplie d’espions anglais. La marée étant haute, il fallait prendre une barque pour atteindre le fort. Cette dernière a chaviré. L’empereur a été récupéré par des pêcheurs qui le conduisirent dans une maison. On donna à Napoléon un café en attendant que ses vêtements sèchent. La famille porteloise qui a reçu Napoléon a gardé la tasse dans laquelle il avait bu. Cette tasse a été transmise de génération en génération et j’ai rencontré, il y a peu, le descendant qui m’a montré l’objet en question. »

Dès qu’il le peut, José tire sur la petite ficelle pour dérouler la pelote de laine. Petit à petit, il fait revivre le passé portelois à travers des publications et des expositions. Pêche et flobards, cités provisoires, Fort de l’Heurt et parc de la Falaise n’ont (presque) plus de secrets pour José !

Secteur Boulonnais
Rencontrez-le !

Je souhaite contacter : José Capez

Pour contacter un Greeter du Pas-de-Calais, remplissez ce formulaire :